RÉUSSITE DES ÉLÈVES

Un système éducatif ne peut excéder la qualité de ses enseignants.  Selon la méta-analyse de Hattie, 30% de la réussite des élèves est attribuable à l’enseignant et 10% au chef d’établissement.

Pour avoir un impact sur notre système éducatif français et réduire les écarts de niveaux liés à l’origine sociale, nous devons accompagner et soutenir les enseignants dans le développement de pratiques pédagogiques permettant de réduire les inégalités. Nous ne pouvons pas améliorer la performance de notre système éducatif dans les classements PISA sans refaire fonctionner le moteur de l’équité.

Soutenir les élèves les plus fragiles ne suppose pas un nivellement par le bas dans la mesure où il est possible de faire progresser tout le monde y compris les têtes de classe.

Il existe des pratiques pédagogiques efficaces permettant de soutenir les progrès de chaque élève quelque soit son niveau initial.

chiffres clés

75%

des enseignants se sentent plus rassurés après avoir participé à un programme ÊtreProf

74%

ont envie d’expérimenter de nouvelles pratiques pédagogiques

64%

se sentent mieux préparer pour motiver leurs élèves

Témoignages

Les temps d'échange entre pairs me permettent de prendre du recul, de se poser tranquillement sans jugement de valeur, c'est rassurant de voir que l'on a les mêmes questions que les collègues. Partir par exemple de ce qu'est un bon élève pour nous, ça décale le questionnement mais ça lui donne une véritable valeur. Ça peut amener les collègues enseignants à construire un travail différent.
Nadège, Principale d'établissement depuis 15 ans
À ÊtrePROF, j’ai découvert une équipe avec beaucoup de bienveillance - envers nous enseignants et surtout envers les enfants. Les lives proposés nous permettent de nous retrouver et nous aident à prendre un peu de hauteur, à réfléchir ensemble. Pendant tous ces moments où il y avait beaucoup de négativité dans l'atmosphère de la part de différents acteurs du monde de l'école (à tort ou à raison), ces temps d’échange étaient un vrai rayon de lumière.
Agathe, PES
Cela fait du bien de voir qu'on peut compter sur des conseils concrets. Évidemment je travaille beaucoup avec mes collègues mais il y a certaines questions qu'on n'ose pas poser de peur de ne pas être à la hauteur et qui peuvent être abordées quand on se retrouve avec ÊtrePROF.
Myriam, professeure des écoles en REP
Le site ÊtreProf est fabuleux ! Les podcasts, les thématiques abordées, les contenus sont passionnants... J'enseigne depuis 1996 et j'apprécie l'explicitation de toutes ces méthodes qu'on utilise finalement implicitement. J'ai conseillé le site et les podcasts à mon stagiaire et même à mes chefs !
Nathalie Labarre, enseignante dans le secondaire
Précédent
Suivant

evaluation scientifique

photos (27)

Interview de Marine Portex

Responsable de recherche chez SynLab, docteure en psychologie cognitive

 

“En tant que Responsable de recherche à Synlab, une de mes missions est de coordonner les expertises de chercheurs externes à Synlab pour construire des protocoles nous permettant d’évaluer de façon scientifique et rigoureuse les effets les actions que nous menons.

Au cours de ma formation universitaire en psychologie cognitive, j’ai développé un fort intérêt pour la méthodologie de recherche et les statistiques. Ce sont deux champs de compétences très stimulants car ils mobilisent un apprentissage continu au gré des avancées scientifiques et technologiques. Pour mener une enquête et tester des hypothèses, la rigueur scientifique est nécessaire mais pas suffisante : il faut savoir faire preuve d’inventivité et d’esprit critique. C’est pour cette raison que je suis convaincue que l’interdisciplinarité est un atout pour satisfaire les exigences intellectuelles et scientifiques de la recherche. C’est pourquoi nous nous appuyons chez Synlab sur des expertises scientifiques diverses incarnées par nos conseils scientifiques et les chercheur.se.s que nous associons plus ponctuellement à nos actions.

En tant que chercheuse, je suis toujours en quête de nouveaux défis et c’est à Synlab que j’ai retrouvé cet état d’esprit.

J’ai toujours souhaité mettre ma passion pour la recherche au service d’un impact social. L’approche de Synlab visant à instaurer un dialogue entre la recherche et les acteurs de terrain correspondait à mes aspirations profondes.

Aujourd’hui, j’aspire à continuer de développer mes compétences et à travailler en collaboration avec les autres chercheurs associés à Synlab afin de contribuer au renforcement de notre impact.”

Protocole Scientifique

Chez Synlab nous plaçons l’évaluation au cœur de l’amélioration et de la valorisation de nos actions.

L’année 2020-21 marque une étape significative vers la mise en œuvre de notre démarche d’évaluation avec la première mesure d’impact scientifique du projet ÊtrePROF. L’ensemble de nos équipes est engagé et mobilisé sur trois grands principes directeurs qui fondent à la fois les objectifs et les exigences de notre démarche d’évaluation.

 

Notre démarche d’évaluation est systématique

Chaque projet que nous portons doit intégrer une démarche d’évaluation. Formaliser l’évaluation dès la conception du projet nous permet de fixer des objectifs clairs et atteignables ainsi que d’intégrer le recueil de données au calendrier.

Notre démarche d’évaluation est dynamique

L’impact de chaque projet est évalué plusieurs fois, à chaque étape clé. Alterner entre des phases d’évaluation et d’amélioration basée sur les effets détectés nous permet un meilleur pilotage et un renforcement de notre impact dans le temps.

Notre démarche d’évaluation est progressive

Nous adaptons les méthodes d’évaluation à la maturité des projets. Concevoir des protocoles d’évaluation et cibler des indicateurs en adéquation avec la phase de développement des projets nous permet d’optimiser l’utilisation de nos ressources.

Notre démarche d’évaluation est rigoureuse

Les données sont collectées et analysées conformément aux standards scientifiques en vigueur. S’appuyer, en interne et en externe (cf. conseil scientifique), sur des expertises scientifiques de haut niveau pour orienter nos choix méthodologiques nous permet d’obtenir des résultats fiables et exploitables.

L’exemple de la mesure d’impact du projet ÊtrePROF

Objectif : Déterminer dans quelle mesure nos actions et propositions d’accompagnement contribuent  au développement professionnel des enseignants du 1er et 2nd degré et ce, au service de la réussite des élèves.

Méthodologie : Mesure avant/après de 3 compétences professionnelles des enseignants via deux questionnaires en ligne:

  • Le sentiment d’auto-efficacité : les croyances que les enseignants ont en leur capacité à enseigner, engager leurs élèves et gérer leur classe.
  • Les pratiques collaboratives : La fréquence avec laquelle les enseignants collaborent avec leurs pairs et les modalités de cette collaboration de la plus « superficielle » comme mutualiser du matériel à la plus « soutenue » comme co-construire une séance.
  • Le temps moyen consacré à l’enseignement et aux apprentissages en classe comparativement aux tâches administratives ou à la gestion de classe.


Ces 3 compétences ont été choisies sur la base de 3 critères :

  • Elles sont potentiellement sensibles à l’effet de nos actions.
  • Elles comptent parmi les compétences professionnelles des enseignants les plus corrélées à la réussite des élèves.
  • Nous disposons d’outils de mesure fiables et valides de ces compétences.

La satisfaction des enseignants à l’égard des contenus et de l’accompagnement ÊtrePROF  fait également l’objet de mesures régulières. 

Analyse des données :

Nous comparerons les résultats de deux groupes d’utilisateurs d’ÊtrePROF (utilisateurs fréquents et utilisateurs occasionnels). La méthode statistique des variables instrumentales sera utilisée pour corriger l’endogénéité de la fréquence d’utilisation.

Mesure d'Impact êtreprof

Les résultats seront disponibles fin 2021.

Rapports D'activité

Florence Rizzo

Co-fondatrice

Elle grandit en zone rurale dans l’est de la France et poursuit sa scolarité dans des écoles publiques. Ses parents n’ont pas le “bac” mais ils croient fermement en l’éducation. Son père, fils de mineur lui transmet une conscience sociale et sa mère infirmière, une culture du soin. Curieuse et avide d’apprendre, elle a la chance de partir en Hypokhâgne au lycée Lakanal de Sceaux puis d’intégrer quelques “grandes écoles” : ScPo, Essec, Insead. A chaque fois, le même sentiment d’assister à une forte reproduction des inégalités, ce qui renforce son engagement et son envie de contribuer à la réduction de ces inégalités. SynLab naît en 2012 de cette envie profonde de mettre ses compétences au service d’une éducation de qualité accessible à tous et de la conviction que cela ne pourra se faire sans un accompagnement humain de celles et ceux qui font l’école au quotidien. Elle croise la route de nombreuses personnes qui font de SynLab une aventure collective.

{nom}

{FONCTION}

{BIO}