« Je redécouvre mes élèves en cette période de confinement »

Léopoldine, professeure d'anglais

On navigue un peu à l’aveugle. La consigne de départ était de se connecter à l’outil Pronote. Mais il fonctionne mal et les élèves n’ont pas tous les identifiants. Alors on multiplie les canaux de communication pour éviter de perdre les élèves. J’ai mis en place l’envoi d’e-mails, puis, j’ai testé Snapchat. Parce qu’ils utilisent déjà tous ce réseau, ils ont des groupes de classes, ils s’y connectent rapidement et ils y sont plus motivés à faire les exercices.

Je redécouvre mes élèves en cette période de confinement. Les plus connectés et motivés sont ceux qui étaient moins actifs en présentiel. On se rend compte de la pression du groupe qu’il peut y avoir en classe. A quel point le jugement des autres peut être un frein pour eux. C’est très paradoxal parce que lors du premier cours en visio qui avait lieu à 8 heures du matin, personne n’a relevé le fait qu’ils soient majoritairement en pyjama dans leur lit. Au moindre fashion faux pas au collège ils se moquent les uns des autres mais là, tous en pyjama, ça ne choquait personne ! Il y en a même qui étaient très contents de montrer tout le reste de la  famille en train de manger leur petit déjeuner.

Actuellement, je rentre dans leur intimité comme ils entrent dans la mienne. Ils nous parlent plus ouvertement de leur vie privée – souvent compliquée. On travaille avec des élèves dont les parents sont au travail ou absents et qui prennent conscience des différences de confinement lorsqu’ils sont devant le JT de 20 heures. Contrairement aux reportages, ils n’ont pas leur propre chambre ni leur propre ordinateur et c’est très frustrant. Notre objectif premier est de maintenir le lien avec toutes et tous. Alors, on fait plutôt un métier d’assistant social. C’est aussi l’occasion de tenter de nouvelles approches pédagogiques même si c’est compliqué de savoir ce qui est efficace ou non. Lorsqu’un élève rend un devoir parfait, on se doute qu’il a été aidé et on ne sait pas ce qu’il a compris de la leçon. Pour les vacances, j’ai donné quelques exercices et je sais que certains vont m’en demander plus, pour s’occuper. J’ai choisi d’être disponible avec eux en dehors des heures de cours sur les réseaux sociaux donc je le serai aussi pendant toutes les vacances, l’objectif prioritaire est de garder contact.