La transition éducative …

L’éducation bouge sur le terrain, au quotidien par et avec des milliers d’acteurs (enseignants, chefs d’établissement, …) qui croient en la transition éducative au service de la réussite et de l’épanouissement de tous les enfants.

Or, nous investissons massivement dans les infrastructures, dans les technologies, dans les équipements. Pourquoi les dépenses publiques liées au développement des talents humains seraient vues sous l’angle des frais de fonctionnement ?

La plupart des réformes et des transformations échouent dans le domaine public par manque d’accompagnement. Le grand plan d’investissement 2018-2022 de Jean Pisani Ferry relève que “la France investit 2 à 4 fois moins que le Royaume-Uni ou l’Allemagne dans l’accompagnement du changement consécutif aux grandes réformes » et invite justement à moderniser la formation professionnelle et statutaire des agents de la fonction publique.
Dans un très bon dossier, Olivier Rey, chargé de veille à l’IFE, reprend un article de Levin et Fullan (2008)  faisant le bilan de vingt ans de réformes éducatives à grande échelle et résume ainsi les conditions pour une réforme réussie et durable : des objectifs restreints mais atteignables et compréhensibles par le plus grand nombre ; une mobilisation positive des enseignants, qui doivent être motivés par cette réforme ; un leadership partagé qui met en mouvement tous les acteurs, du ministère aux établissements ; des possibilités d’agir pour les acteurs (empowerment ou capacity building) en vue de résultats ambitieux et publiquement fixés ; une communication cohérente dans le temps sur les objectifs prioritaires du changement.

Fullan montre que les réformes éducatives sont souvent très ambitieuses et documentées sur les objectifs qu’elles poursuivent et très peu prolixes sur les stratégies qu’elles entendent impulser pour atteindre ces objectifs.
Dans le monde de l’éducation, plus qu’ailleurs encore, il semble absolument nécessaire d’investir nationalement et territorialement dans le développement humain pour changer par la mobilisation plutôt que par l’injonction.

Retrouvez quelques portraits d’acteurs du système éducatif qui oeuvrent pour faire bouger les lignes.